Le mot du Board

Répondre aux besoins de notre temps

 
Répondre aux besoins de notre temps
Scroll down

S’il ne fallait retenir qu’un fait marquant de l’année 2019 pour notre Groupe, ce serait forcément le retour à l’identité John Cockerill. Plus qu’un symbole, ce geste constitue véritablement un acte fondateur qui confirme notre singularité, notre ambition et notre mission.

Au moment où John Cockerill s’apprêtait à clôturer l’exercice 2019 et à publier son rapport d’activités, la crise sanitaire du Covid-19 a bousculé l’ordre des priorités de toute la société. Exit 2019, exit le chemin tracé par nos analyses stratégiques et nos plans d’actions, nous avons été, comme tant d’autres, précipités dans une autre réalité : celle d’assurer la santé de tous nos collaborateurs et de nos proches, tout en préservant également celle de John Cockerill. Gérer au jour le jour, s’adapter à l’évolution de la pandémie et prendre les décisions concernant la continuité des opérations ont été notre quotidien pendant cette période particulière. Nous avons renforcé nos capacités d’adaptation, nous avons appris à réagir collectivement face à cette crise d’un nouvel ordre, nous avons surtout compris que le monde d’après ne serait plus le même.

Dans ce contexte si particulier, l’exercice rétrospectif du rapport d’activités peut sembler bien superficiel. Il pourrait l’être, s’il ne nous donnait pas l’occasion d’éclairer notre action à la lumière de ce que nous connaissons aujourd’hui. C’est ainsi qu’on découvre que, tout au long de l’année 2019, John Cockerill a réalisé des actions concrètes, innovantes, prometteuses et audacieuses qui, déjà, étaient de nature à répondre aux nouveaux besoins de notre temps.

Santé & Sécurité

Parmi nos principaux accomplissements de 2019, épinglons d’abord nos performances en matière de santé et sécurité. Depuis de nombreuses années, bien avant la crise du Covid-19, la santé et la sécurité de nos collaborateurs sont notre priorité absolue. Nos taux de fréquence (2,28) et de gravité (0,09) des accidents dépassent le record de 2014. Au-delà des chiffres, nous nous réjouissons surtout du fait que les questions de santé et sécurité restent une priorité quotidienne de nos managers et de nos collaborateurs, et que le principe de vigilance partagée soit profondément ancré dans leurs habitudes et comportements.

Première mondiale dans la transition énergétique

D’autres succès ont jalonné l’année 2019 dans des domaines clés, que les événements du premier semestre 2020 ont rendu encore plus capitaux.

En matière de transition énergétique et de développement durable, les équipes de John Cockerill ont multiplié les initiatives novatrices. Nous avons par exemple démarré en Chine, en première mondiale, une centrale électrique fonctionnant 24 heures sur 24 à l’énergie solaire, grâce à la technologie thermo-solaire à sels fondus. En matière de mobilité douce, nous avons finalisé la réalisation du tram de Cuenca (Equateur), poursuivi l’assemblage de locomotives pour le compte du CFCO (Congo) ou encore modernisé pour les VNF (France) une des écluses fluviales les plus imposantes d’Europe du Nord.

John Cockerill a également franchi en 2019 une étape cruciale sur un autre marché d’avenir : celui de l’hydrogène vert. En créant Cockerill Jingli Hydrogen avec un acteur chinois de renom, nous sommes désormais à même de concevoir et d’installer les plus grands électrolyseurs au monde. Par la même occasion, nous prenons la position de N°1 mondial dans le développement d’une nouvelle filière de mobilité 100% verte.

Dans le domaine du stockage de l’énergie, le pilote MiRIS® installé au Quartier Général du Groupe a poursuivi sa montée en puissance avec le développement d’un système de gestion intelligente de l’énergie (EMS) et la mise en service d’un nouveau type de batterie.

Toujours dans l’énergie, John Cockerill a poursuivi en 2019 son accompagnement d’EDF pour développer le rendement et la sécurité de ses centrales nucléaires. Ce fut notamment le cas à Cattenom, Chooz ou encore Tricastin (France).

Combattre l’insécurité

Le début de l’année 2020 a mis en évidence l’importance essentielle de la sécurité : sécurité des populations d’une part, sécurité d’approvisionnement des biens et services d’autre part. Ce besoin, John Cockerill l’a compris et le prend en compte depuis de très nombreuses années, notamment en continuant à se développer sur le terrain de la défense.

En 2019, nous avons poursuivi l’exécution remarquable du plus gros contrat de défense terrestre jamais confié à une entreprise. Les équipes ont atteint en 2019 une cadence de production exceptionnelle. Les expéditions n’ont pu se faire au même rythme et nous avons donc clôturé l’année avec un stock important mettant sous tension la trésorerie du Groupe.

Nous nous sommes également positionnés sur une nouvelle activité, celle de la sécurisation des sites civils et militaires sensibles. Nous avons à cette fin lancé John Cockerill Fortress et démarré la commercialisation de ses solutions anti-drones malveillants.

Préserver les ressources naturelles

Parmi notre portefeuille de solutions environnementales, les projets prennent de l’ampleur : que ce soit en matière de captage et de distribution d’eau au Kenya, de traitement de l’air au Maroc ou l’élimination biologique des résidus médicamenteux dans les effluents hospitaliers (MEDIX®, Belgique). A noter aussi la forte croissance des solutions NESA® de traitement thermique et de valorisation des diverses matières, comme les charbons actifs.

Un Groupe citoyen

Ces quelques exemples d’avancées structurantes mises en oeuvre en 2019 sont sources de fierté, tant pour nous que pour nos équipes techniques et commerciales. Il en est une d’une autre nature, que nous tenons à mettre en lumière ici. Un projet à vocation citoyenne, mis en oeuvre sous l’égide de la Fondation John Cockerill : la réalisation, l’installation puis le don à la Région wallonne de L’Arc Majeur de Bernar Venet, une oeuvre d’art monumentale, la plus grande en acier CorTen au monde, installée de part et d’autre d’une autoroute belge. A la fois oeuvre d’art, défi technique et aventure humaine, ce projet nous a donné l’occasion de mettre à l’honneur le savoirfaire et l’audace technologique régionale.

Assurer la pérennité

L’année 2019 a été tout aussi intense d’un point de vue opérationnel. Gérer de concert un portefeuille de projets dont certains relèvent de l’innovation et d’autres de produits matures, tout en veillant au renouvellement progressif des activités historiques, nécessite agilité et vigilance. En interne, des plans de retour à la rentabilité, la mise en place de nouvelles formes d’organisation et une lame de fond de digitalisation ont mobilisé du temps et des ressources.

Globalement, John Cockerill a terminé l’année 2019 avec un chiffre d’affaires de 1,256 milliard d’euros, proche de l’année 2018. Tout en innovant et en investissant dans le renouvellement de nos activités, nous avons été à même de dégager un résultat opérationnel honorable de 36 M€, certes en retrait par rapport à l’année précédente, mais d’une ampleur suffisante pour affronter les premiers mois de 2020 dans les meilleures conditions.

 

Détermination et passion

Avec quelques mois de recul et alors que nous traversons la crise mondiale du Covid-19, nous prenons toute la mesure des jalons stratégiques importants réalisés en 2019 pour préparer le John Cockerill de demain.

Ces réalisations témoignent de notre vitalité, de notre capacité à mener à bien de grandes choses, de notre volonté d’oser. En un mot, de notre ADN d’entrepreneurs. Nous sommes fiers de ce que nos équipes ont réalisé en 2019. Nous sommes fiers de notre agilité pour adapter nos réponses à vos besoins en profonde et constante mutation. Nous connaissons nos forces, nos atouts. Ils nous permettent d’aborder l’avenir avec confiance, enthousiasme, détermination et passion. Pour vous accompagner, vous, nos partenaires et nos parties prenantes, dans vos projets futurs, et demeurer, à vos côtés, des catalyseurs d’opportunités.

Bernard SerinPrésident

Jean-Luc MaurangeAdministrateur Délégué