Groupe entrepreneur

Inspirés par John Cockerill,
l'entrepreneur visionnaire

 
Inspirés par John Cockerill,
l'entrepreneur visionnaire
Scroll down

John Cockerill repose sur un socle solide : plus de 6.000 collaborateurs animés par l’esprit d’entreprendre s’engagent au quotidien pour apporter des réponses aux besoins de leur temps. Conscient que ces femmes et ces hommes sont le moteur de sa croissance et la force de sa réputation, le Groupe s’efforce de leur offrir des carrières et un cadre de travail en ligne avec leurs aspirations, quelle que soit leur génération. L’objectif ? Les mettre dans les conditions de saisir toute opportunité de se développer et d’innover, tout en relevant les défis du Groupe.

Animés par l’esprit d’entreprendre

John Cockerill, c’est 6.117 collaborateurs à travers le monde, en ce compris un socle stable de quelque 10% de collaborateurs temporaires qui renforcent nos équipes au quotidien pour absorber les pics d’activité. Ils ont décidé de s’investir pour relever les défis du Groupe.

Ils sont ouverts au monde qui les entoure, ils cherchent à se développer, ils aiment innover. Ils apprécient la diversité, qu’elle soit technique ou culturelle. Et par-dessus tout, ils partagent un esprit d’entreprendre au sein de petites équipes à taille humaine.

Une collection de talents

Photo au 1er  janvier 2019

John Cockerill, c’est 6.117 collaborateurs proches de leurs clients et de leurs projets. Ce sont des femmes et des hommes de 51 nationalités différentes, évoluant sur tous les continents.

6.117
collaborateurs
51
nationalités
62%
d’employés
38%
d’ouvriers

Parmi eux, 38% d’ouvriers pour 62% d’employés. Tous animés par une passion pour la technique et les projets. La gestion transversale des métiers par socle générique (une soixantaine pour l’ensemble du Groupe) laisse la part belle aux spécialités individuelles, dans de nombreuses disciplines.

30% de moins de 35 ans, 28% de plus de 50 ans, une moyenne d’âge de 41 ans : toutes les générations sont représentées.13% de femmes, dont plus de la moitié ont été recrutées au cours des 5 dernières années. Ceci témoigne aussi de l’effort de diversification dans des activités techniques traditionnellement conjuguées au masculin.

Grâce à cette diversité de statuts, de cultures, de métiers ou de spécialités, les talents se renforcent et s’enrichissent mutuellement. Plus forts ensemble, ils évoluent au rythme des projets et de leurs aspirations personnelles tout en contribuant, chacun, à apporter des réponses aux besoins de leurs clients et de la société contemporaine.

HeForShe

Sensibiliser à la diversité des genres. Afficher ses ambitions de progresser vers un meilleur équilibre hommes – femmes. En avril 2018, John Cockerill invitait Isabelle Michel-Magyar, ambassadrice des  » UN Women  » aux Nations Unies pour une conférence inspirante en interne.

En 2018, John Cockerill a envoyé 110 talents en mission au-delà des frontières de leur pays d’origine. «Travailler à l’international, c’est s’ouvrir aux différentes cultures de ses collègues et de ses clients», témoigne Eric, Business Developer. Durant toute sa carrière, Eric a parcouru le monde  et s’est même installé à Singapour pendant plusieurs années, pour sillonner la région pour le Groupe. «Ce que j’en retire ?Une ouverture d’esprit, une compréhension du monde et de ses besoins, une capacité à aborder les dossiers avec un regard différent de l’occidental que je suis à l’origine. Bref, voir le monde avec les yeux d’un entrepreneur

Prendre soin de nos talents

12%
d'accidents en moins

Au sein du Groupe, les talents sont le centre des préoccupations. Et cela commence par une attention à la santé et à la sécurité. Chez John Cockerill, nous avons réduit de 12% le taux de fréquence des accidents entre 2017 et 2018, en dénombrant trois accidents avec arrêt de travail pour un million d’heures prestées. Autrement dit, un accident par personne tous les… 191 ans ! Un résultat plus qu’honorable si on se compare à la moyenne des entreprises qui, comme nous, évoluent dans des environnements industriels. Mais un résultat qui, à nos yeux, restera insatisfaisant tant qu’il ne sera pas à zéro.

Le 28 avril 2018, les équipes de John Cockerill à travers le monde célèbrent la journée mondiale de la sécurité et de la santé. Les équipes nucléaires de Maintenance Nord en profitent pour célébrer 3660 jours sans accident… 10 ans !

Entretenir la culture de l’innovation

Chaque année, les Awards du Groupe mettent à l’honneur les innovations réalisées dans différents domaines. « En 4 ans, plus de 200 projets ont été mis en lumière à travers cette initiative. C’est une réelle fierté d’avoir l’occasion de valoriser des équipes et des succès collectifs », confie Xavier, Project Manager.

Les lauréats 2018 des Awards du Groupe

Avancées commerciales

12 lignes de dépollution d’air au Maroc : de la pré-étude à la commande

Crada : une première reconnaissance sur le marché américain de la défense

Technologie

MiRIS : le plus grand pilote industriel européen de stockage d’énergie

Mettre au point une nouvelle peinture capable d’absorber le maximum d’énergie solaire (Coterill750TM)

Amélioration continue

Montée en puissance des lignes de production de tourelles

Optimiser les récepteurs solaires en réduisant les infiltrations d’air

Santé sécurité environnement

Produire du vert avec du bleu, ou profiter de la distribution d’eau pour faire de l’électricité

Réduire l’exposition des soudeurs au chrome hexavalent

Prix du personnel

Programme santé, nutrition, éducation dans la région d’Hedavali en Inde

Attiser l’esprit entrepreneur

Infinité d’idées, incubation de start-ups

Innover plus vite, plus haut, plus fort. John Cockerill consolide sa Plateforme Innovation. Bootcamps pour le foisonnement d’idées, incubation pour concrétiser l’idée dans un business plan, accélération pour passer du business plan à l’activité économique… En 2018, la première promotion d’intrapreneurs a conduit à la création de 4 start-ups.

Un écosystème d’innovation industrielle

« Rapide et agile, le dispositif d’accompagne- ment de l’innovation que nous avons mis en place s’étoffera en 2019 par la création d’un fonds d’investissement et d’une infrastruc- ture dédiée. Mieux encore, il s’ouvrira vers le monde extérieur, aux start-ups, aux PME et aux investisseurs. De quoi semer les graines de la croissance », s’enthousiasme Nicolas Serin, Président de la Plateforme d’innovation du Groupe.


4 start-ups en route

O•HUB

Des ressources vitales pour communautés isolées… Intégrer des solutions industrielles pour donner un accès autonome, abordable et fiable aux ressources de base, c’est ce que l’équipe O•HUB (anciennement « Copernic Project ») fait en Wallonie et en Afrique. Elle remet des procédés low-tech au goût du jour afin que les utilisateurs soient capables d’opérer le système d’un bout à l’autre. Guillaume, Hugo et Julien ont les yeux qui pétillent :« Nous allons bientôt inaugurer notre première installation dans un orphelinat au Kenya, réalisée avec le soutien de la FondationJohn Cockerill… C’est une première expérience mais d’autres sont déjà dans le pipe et nous nous en réjouissons !»

LifeNet

Economiser l’eau grâce au digital… Selon les estimations, chaque jour, le réseau de distribution wallon perd 5m3 d’eau par kilomètre de conduite. « L’eau, c’est la vie », nous expliquent Valentine, Michaël et Julien. « Avec LifeNet, nous plaçons des capteurs intelligents aux bons endroits et compilons les données sur une plateforme web pour fournir des solutions performantes.» LifeNet traque actuellement les pertes chez deux gestionnaires de réseau.

Re-Juice

Donner une deuxième vie aux batteries automobiles… « Même si elles sont devenues inutilisables pour un véhicule électrique, les batteries ont toujours une capacité de stockage non négligeable », argumentent Denis et Grégoire. « Avec Re-Juice, elles peuvent notamment servir de capacité tampon pour les acteurs locaux qui ont besoin de fortes puissances à des moments précis. Re-Juice est en contact avec Renault et des acteurs technologiques du bassin liégeois (Belgique) pour un premier pilote. »

S²4M

Smart Services for Maintenance (S²4M) est une entreprise de services en maintenance industrielle qui opère une Plateforme virtuelle BtoB : www.smartindustrialmaintenance.com. S²4M permet aux acteurs industriels en recherche de sous-traitants et/ou de solutions en matière de réparation industrielle de trouver rapidement et aisément les prestataires qui sont les mieux à même de résoudre leur problème. « Nous nous réjouissons d’avoir déjà pu préinscrire plus d’une trentaine de sociétés », se félicitent Ahmed, Georges et Olivier.

Partager la passion de l’entreprise et de la technologie

« Avoir autant de spécialités et d’implantations géographiques nous donne une responsabilité : celle de partager. » C’est l’un des credo de Brigitte Coppens, Chief HR and Communication Officer chez John Cockerill. Ce partage de passions, de connaissances et d’expertises prend des formes diverses : un onboarding Groupe, des communautés de pratiques présentielles ou virtuelles, des taskforces transversales, l’organisation de conférences, des formations ou encore Brainbox, la plateforme qui met en lien tous les experts du Groupe depuis 2018.

Autant d’occasions de faire émerger de nouvelles idées, de s’enrichir mutuellement, de faire de belles rencontres et de partager des moments de pure convivialité. « Des projets porteurs de sens, une ouverture d’esprit, une passion pour la technologie, une attention au bien-être, un esprit entre- preneur… Tout cela contribue certainement à l’attractivité que notre Groupe semble conférer, comme en témoignent nos plus de 18.000 followers sur LinkedIn et les plus de 5.000 candidatures que nous recevons par an », poursuit Brigitte Coppens.

Une gouvernance en évolution

En 2018, la gouvernance du Groupe prépare l’avenir et s’adapte aux nouveaux défis.

Au Conseil d’Administration

Bernard Serin, Président du Conseil d’Administration, délègue la gestion journalière du Groupe à Jean-Luc Maurange. Ce dernier rejoint le Conseil et devient Administrateur délégué. À ce titre, il intègre les Comités d’Audit, de Nomination & de Rémunération, de Stratégie & d’Innovation. Enfin, il préside le Comité Exécutif.

Le Conseil d’Administration. De gauche à droite :
Maurice Semer, Louis Smal, Diego Aquilina, Gérard Longuet, Jean-Luc Maurange, Yves Honhon, Bernard Serin, Président, Paul Thonon, Nicolas Serin, Vice-Président, et Jean-Pol Poncelet.

Bernard Serin : «C’est une volonté délibérée d’assurer la continuité dans la sérénité. Avec ce renouvellement, nous sommes parfaitement équipés pour le futur».

Tout en gardant ses missions opérationnelles, Yves Honhon, Chief Financial Officer du Groupe, rejoint le Conseil en tant qu’Administrateur exécutif.

De nouveaux Comités Stratégie & Innovation sont créés pour piloter les orientations et développements stratégiques de chacun des Secteurs. Ils sont présidés par Bernard Serin et rassemblent les membres du Conseil et du Comité exécutif concernés.

Avec tristesse, le Conseil d’Administration perd l’un de ses administrateurs de la première heure : Albert Henon décède après avoir accompagné le Conseil pendant plus de 15 ans.

Au Comité Exécutif

Le Comité Exécutif. De gauche à droite : Patrick Paramore, Jean Gourp, Thierry Renaudin, Jean-Michel Gheeraerdts,
Jean-Luc Maurange, Yves Honhon, Jean Jouet, Franck Pasqualini, Brigitte Coppens et João Felix Da Silva.

Thierry Renaudin remplace Jean-Luc Maurange en tant que Directeur Defense et rejoint donc le Comité Exécutif.

Jean Jouet, Directeur du Développement, cède sa seconde casquette de Directeur Environment à Jean Gourp, qui compte 11 années d’expérience dans le Groupe au sein d’Industry et de Services.

Anne-Françoise Laime, précédemment en charge de la stratégie de Defense remplace Jean-Marc Kohlgruber dans sa fonction de Directeur du Plan et de la Stratégie. A ce titre, elle est invitée permanente au Comité Exécutif.

Au Comité d’Ethique

Jean-Pol Poncelet, administrateur, et Jean-Michel Gheeraerdts, membre du Comité Exécutif, renforcent le Comité d’Ethique avec leurs expériences et éclairages respectifs.